الثلاثاء , 23 أكتوبر 2018

Mea Culpa

Nous avons les pires des Gouvernants, ils ont pris les pires des décisions ils ont embrasé le Pays: c’est la faillite de toute une classe ‘’d’intellectuels ’’ qui, par voracité ou esprit hautain, de bonne ou de mauvaise foi, n’ont pas su décoder et gérer les messages sociaux.
Les manifestations que vivent nos rues et les craintes qui hantent nos esprits, car faut-il le rappeler? Nous sommes ‘’ logés à la même enseigne’’, en sont la conséquence directe.
La responsabilité en revient, certes, à ceux-là qui n’ont pas compris que les Tunisiens ne leur permettraient plus de se gaufrer sur leurs dos et que, de toutes façons, ils n’y avait plus de gaufres, mais aussi aux autres qui ne sont pas arrivés, peu-importe les raisons, à saisir la chance que leur a offert le Peuple en janvier 2011 et qui faute de s’imposer en instaurant, voir même donner des signes crédibles de vouloir instaurer l’Equité, la Dignité: la Citoyenneté.. et même les quelques Don Quichottes qui ont gaspillé cette chance en tenant des discours d’un autre monde dignes du fameux « Je vous ai compris » …, visiblement personne n’a compris car visiblement il y a un grand déficit de sagesse, de maturité et de Patriotisme chez cette classe!!
Étant établi, que la responsabilité ne leur incombait pas, comment pourrait-t-on blâmer ou même juger les manifestants qui sont dans la rue? Tout ce que je pourrais leur dire c’est: Soyez plus Mûrs que nous, faites ce que vous avez à faire, faites-vous entendre puisque vous en ressentez l’obligation et que c’est votre droit. juste un détail: la Tunisie est notre Patrie, elle est la vôtre elle est chère: peu-importe votre colère, peu-importe votre désarroi, peu-importe votre désillusion: ne la brûlez pas.

Habib saidi

التعليقات عبر الفيسبوك

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *